Psychologue

Consulter un psychologue : pourquoi et comment ?

Consulter un psychologue

Si des petites dépressions passagères sont tout à fait normales, il existe certains troubles psychologiques qui nécessitent le recours à un psychologue. Lorsque les confusions et agitations mentales comme l’anxiété, la dépression, les insomnies, et autres persistent, consulter un professionnel est primordial.

Pourquoi voir un psychologue ?

Plusieurs raisons qui affectent notre santé psychique nous incitent à chercher de l’aide extérieur. Notamment, lorsque le soutien des proches n’est plus suffisant, notre mal-être s’accroit. Cela se réfère notamment à des blocages, des comportements, ainsi que des troubles physiologiques dont on n’arrive pas à expliquer.

En l’occurrence, on n’arrive plus à poser des objectifs dans notre vie et qu’on ne détient plus les capacités à réaliser les tâches quotidiennes. Aussi, une épreuve ou un traumatisme récent peuvent peser et on n’arrive pas à s’en débarrasser. Par ailleurs, sentir de l’insatisfaction, de la dépression, de colère et de l’irritation plus que d’habitude est alarmant. Il en est de même des tristesses dont on ne peut pas contrôler ainsi que les crises de larmes. Ce sont toutes des raisons qui devraient nous pousser à consulter un psychologue.

Il est à souligner que le travail sur soi n’est pas effectué seul. Nos pensées sont limitées par nous-mêmes. Il est même risqué de s’aventurer sur ce terrain puisqu’on risque de nous enfoncer davantage. C’est pourquoi il est crucial de nous confier à des professionnels de l’écoute. Cela nous donne la possibilité de relater notre histoire de l’arranger et de la vivre sans parasite.

Déroulement de la première séance

La première séance chez un psychologue est toujours une expérience stressante. Toutefois, il ne faut pas être soucieux puisqu’il est tenu par l’obligation de confidentialité et de rigueur. Votre vie personnelle ne sera pas ainsi dévoilée à qui que ce soit d’autres.

Bien que cela ait été éclairci, il n’est pas toujours facile de confier ses difficultés personnelles à une personne étrangère. D’ailleurs, même avec les proches, on n’arrive pas à exprimer ouvertement ce que l’on ressent. Néanmoins, il faudrait prendre en considération la différence entre les proches et le psychologue, qui est impartial. Il ne nous côtoie pas quotidiennement.

Durant le premier rendez-vous, les patients sont amenés à parler de la raison de leurs présences et de leurs motivations. Le psychologue va notamment s’informer sur la personnalité du patient ainsi que l’environnement dans lequel celui-ci vit. Entre autres, le sujet parlera de son enfance et de son passé.

Afin de diagnostiquer la situation du patient, le psychologue entreprend des tests de réaction ou d’orientation. Ainsi, durant le premier rendez-vous, il serait important de laisser de côté la méfiance. Si cela est nécessaire, opter pour une préparation psychologique peut aider afin de mettre en place une atmosphère de confiance et de dialogue sincère.

La psychothérapie peut être de courte durée, entre 6 à 18 mois. Cela consiste essentiellement en une psychothérapie de soutien. Elle se base sur l’échange durant lequel l’écoute, l’absence de jugement et la bienveillance sont au programme. Les séances sont généralement tenues une fois par semaine. Pour certains cas, ces thérapies brèves peuvent conduire à un chemin plus long notamment la psychanalyse qui est tenu 2 à 4 fois par semaine pendant plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *